Les organismes publics devraient prendre plus de soin dans la gestion des contrats PFI

Les organismes publics devraient prendre plus de soin dans la gestion des contrats PFI

les organismes du NHS et d’ailleurs ne font pas assez pour assurer l’optimisation des ressources dans les contrats d’initiative de finances publiques une fois qu’ils ont été convenus, a déclaré le comité des comptes publics d’arrière-ban.Les projets PFI doivent être mieux évalués après la signature des contrats. Le rapport du comité, le président conservateur du comité, Edward Leigh, se plaignait de ce qui suit: «Des efforts considérables et une expertise sont déployés par les organismes publics pour négocier les contrats PFI, mais nous craignons que dans certains cas, ils semblent perdre leur sens de la balle une fois le contrat établi.  » Il a ajouté: «Dans de nombreux cas, l’optimisation des ressources diminue après la conclusion d’un contrat et l’approche de nombreuses autorités pour gérer leurs contrats est sérieusement déficiente.» Plus de 400 contrats d’un total de 100 milliards (154 milliards $) 156 milliards d’euros) sont actuellement en vigueur dans un éventail de services publics dans le cadre du programme PFI, lancé par le gouvernement conservateur en 1992 et prolongé depuis par le parti travailliste. Les projets comprennent huit grands projets d’hôpitaux déjà ouverts et 15 autres en construction. Le rapport du comité de la santé publique sur les finances publiques a été publié en novembre dernier. Le rapport du comité des comptes publics repose sur des preuves recueillies après la publication, en novembre dernier, d’une enquête du contrôleur général et du vérificateur général. sur le même sujet. Ce rapport, intitulé Gestion de la relation pour réussir un partenariat dans les projets PFI, publié par le National Audit Office (NAO), a examiné 121 projets PFI mis en place avant 2000, dont 44 dans le NHS. L’enquête a montré que l’optimisation des ressources avait diminué dans 23% des projets. Le rapport du comité recommande que les contrats PFI nécessitent une évaluation «rigoureuse» une fois mise en place pour assurer la qualité des services et l’optimisation des ressources. De nombreux organismes publics se sont plaints des frais liés aux services supplémentaires après l’accord des contrats. Le personnel impliqué dans la gestion des projets PFI a besoin d’une orientation et d’une formation adéquates pour suivre les contrats, indique le rapport. Tous les contrats futurs devraient comporter des vérifications telles que l’analyse comparative, les tests de marché et la comptabilité à livre ouvert intégrée, conclut-il. Il commente: «Il est essentiel que les contrats PFI disposent de mécanismes appropriés pour garantir le maintien de l’optimisation des ressources tout au long du projet.» Les entrepreneurs privés doivent s’attendre à partager les avantages si les projets se déroulent bien et à perdre leurs investissements. les choses vont mal, le rapport exhorte. Les contrats à long terme ont besoin d’une marge de manœuvre pour s’adapter aux circonstances changeantes. Seulement 55% des organismes publics interrogés ont utilisé des procédures de changement pour mettre à jour leurs contrats.Parmi les projets pour lesquels un processus d’évaluation des performances a été intégré, 58% des organismes publics ont effectué des déductions sur les paiements versés aux prestataires de PFI en cas de problème. Selon le rapport, cela signifie que de nombreux organismes publics n’obtiennent pas le service dont ils ont besoin. Le rapport suggère également que 81% des organismes publics déclarant que l’optimisation des ressources était satisfaisante ou meilleure que prévu dans l’enquête du National Audit Office figure optimiste. « Après avoir conclu les contrats, les autorités n’étaient pas susceptibles d’admettre qu’ils s’étaient trompés », indique le rapport. Gérer la relation pour assurer un partenariat fructueux dans les projets d’IFP, 42e rapport des sessions 2001-02, Comité des comptes publics, peut être consulté à l’adresse http://www.parliament.uk/commons/selcom/pachome.htmwww.parliament.uk /commons/selcom/pachome.htm

Sylvie

Les commentaires sont fermés.