Médecine transfusionnelle

Médecine transfusionnelle

Au cours des dernières années, la sécurité transfusionnelle a suscité de plus en plus d’inquiétudes. Les erreurs évitables de transfusion, principalement dans l’identification de patient, restent une cause sérieuse de blessure et de mort. Il existe également une sensibilisation accrue au risque de transmission d’infections virales et bactériennes. La possibilité (théorique) de transmission de la variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob est particulièrement préoccupante en Grande-Bretagne. Cette revue met ces risques en perspective (tableau) et décrit les nouvelles mesures qui ont été introduites pour améliorer la sécurité transfusionnelle. Il décrit également les changements d’attitude et de pratique qui affecteront les utilisateurs de sang dans toutes les disciplines, y compris les médecins généralistes qui conseillent les patients sur les avantages et les inconvénients de la transfusion. Enfin, il souligne la nécessité d’une éducation et d’une formation soigneuses de tous ceux qui sont impliqués dans la prescription de sang et dans l’administration des composants sanguins.Points récapitulatifsL’erreur humaine est une cause de morbidité et de mortalité liées à la transfusion: ces erreurs sont entièrement évitables L’adoption d’un déclencheur de transfusion plus faible “ ” est en train d’être accepté Qu’elle soit transmissible par transfusion ou non, la maladie de Creutzfeldt-Jakob peut avoir un impact considérable sur la disponibilité du sang pour la transfusion. Des efforts concertés doivent maintenant être faits pour réduire l’utilisation inappropriée du sang et utiliser des alternatives et des agents d’épargne sanguine. les systèmes évaluent leur faisabilité dans divers milieux cliniquesLes essais cliniques de phase III sur les substituts sanguins (solutions d’hémoglobine et perfluorocarbures) sont en cours

Sylvie

Les commentaires sont fermés.