Erreurs de dosage de paracétamol provoquant l’insuffisance hépatique des enfants

Erreurs de dosage de paracétamol provoquant l’insuffisance hépatique des enfants

Les erreurs de médication avec le paracétamol sont la principale cause d’insuffisance hépatique chez les enfants australiens, et les cliniciens ont été mis en garde contre la recommandation du médicament pour une maladie virale aiguë pédiatrique.

Un examen de 54 cas récents d’insuffisance hépatique aiguë pédiatrique a révélé que le paracétamol était impliqué dans 14 cas, trois enfants nécessitant une greffe du foie et deux mourants, selon des spécialistes du foie au Royal Children’s Hospital de Brisbane.

Leur étude des cas d’insuffisance hépatique sur une période de dix ans au niveau de deux unités hépatiques pédiatriques a révélé que les erreurs de dosage par inadvertance avec le paracétamol en vente libre étaient souvent à blâmer.

Les enfants recevaient souvent du paracétamol toutes les deux ou trois heures ou recevaient des doses recommandées de paracétamol pendant plus de 48 heures.

La plupart des cas de surdosage étaient dus au fait que les parents ne lisaient pas les instructions d’étiquetage des produits contenant du paracétamol ou ne reconnaissaient pas que le paracétamol était présent dans d’autres produits contre la toux et le rhume, notent les auteurs de l’étude dans Archives of Disease in Childhood.

Les erreurs de dosage du paracétamol des parents:

Trop fréquent (toutes les deux ou trois heures)

Excès de durée (> 48 heures)

Ne pas reconnaître le paracétamol dans d’autres produits contre la toux et le rhume

Dose excessive (étiquette fausse)

Les 14 cas d’insuffisance hépatique liés au paracétamol enregistrés par des unités pédiatriques à Brisbane et Auckland se sont produits principalement chez les nourrissons et les jeunes enfants de moins de cinq ans, et les surdoses ont été accidentelles plutôt qu’intentionnelles ou dues à une ingestion accidentelle.

Dans sept cas, les enfants avaient reçu des doses supérieures à 120 mg / kg.

Sylvie

Les commentaires sont fermés.