Une étude clinique, pathologique et génétique de la variante stéato-hépatitique du carcinome hépatocellulaire

Une étude clinique, pathologique et génétique de la variante stéato-hépatitique du carcinome hépatocellulaire

Michael Torbenson, M.D.

Selon des recherches antérieures, il existe un lien entre le carcinome hépatocellulaire stéato-hépatitique (SH-HCC) et le syndrome métabolique. La plupart des morphologies SH-HCC semblent résulter d’un CHC typique qui conserve la capacité de répondre au syndrome métabolique et développe les caractéristiques de la stéato-hépatite.

Dans une étude récente, le chercheur de la Mayo Clinic, Michael Torbenson, MD, avec des chercheurs de l’école de médecine de l’Université de Washington, a cherché à savoir si cela était vrai pour tous les cas de SH-HCC. modifications génétiques inhérentes au CHC lui-même, par opposition à la réponse tissulaire large dans le foie au syndrome métabolique. L’étude a été publiée dans le journal Human Pathology.

Dans l’étude, 12 cas SH-HCC survenant chez des individus sans syndrome métabolique ont été identifiés et examinés pathologiquement. L’analyse des micromatrices génomiques a été réalisée dans un sous-ensemble. Dans tous les cas, le SH-HCC présentait des changements graisseux diffus à modérés à marqués, des cellules à ballonnet abondantes contenant souvent des corps de Mallory-Denk et une fibrose péricellulaire.

Les caractéristiques cliniques et pathologiques de ces cas ne différaient pas significativement des cas avec la morphologie HCC classique. Les résultats de l’étude indiquent que le CHC peut également développer une morphologie stéato-hépatitique en dehors de la maladie du foie gras ou du syndrome métabolique. Ce SH-HCC est plus susceptible de résulter de changements génétiques à des gènes communs ou des voies métaboliques dans la tumeur et est un sous-type idéal pour de futures études génétiques.

Sylvie

Les commentaires sont fermés.