Réponse à Gautret et Parola et à Soentjens et al

Réponse à Gautret et Parola et à Soentjens et al

Au rédacteur-Nous remercions nos collègues Gautret et Parola pour leurs commentaires réfléchis sur notre document de position dans lequel nous avons analysé le potentiel des schémas de vaccination antirabique intradermique ID raccourcis pour élargir l’accès aux vaccins antirabiques Nous apprécions leur expansion de notre argument Nous interprétons ceci comme un signe qu’au sein de la communauté des médecins de voyage, il est de plus en plus clair que le moment est venu de reconsidérer de manière critique notre pratique actuelle en matière de vaccination. À l’échelle mondiale Cependant, bien que nous ne puissions être plus d’accord sur l’importance d’optimiser les soins pour les voyageurs sortants et de retour, nous pensons que le véritable potentiel de repenser le rôle des calendriers de vaccination pourrait être de préparer le sont immunologiquement satisfaisants, économiquement et techniquement réalisables, assez faciles à administrer Nous sommes également reconnaissants pour les commentaires de Soentjens et al. qui soutiennent notre motivation à envisager de réduire la prévalence de la maladie dans les pays à forte prévalence de la rage. Nous partageons leur point de vue selon lequel, pour des raisons méthodologiques, le test d’inhibition rapide de la focalisation fluorescente devrait être considéré comme la norme d’excellence pour évaluer la qualité de ces schémas thérapeutiques, et il va sans dire que les études doivent en effet être suffisamment puissantes pour évaluer avec précision le profil des effets indésirables de ces régimes par rapport à la norme. À cette fin, nous attendons avec impatience les résultats de l’importante étude en cours de ce groupe devenant disponibles. nécessaire plutôt que de considérer seulement une autre voie d’administration impliquant une plus petite quantité d’antigène. En dépit d’obstacles techniques, opérationnels et d’autres obstacles considérables, nous croyons fermement qu’il est de notre devoir pour la communauté des maladies infectieuses de rechercher systématiquement des moyens d’améliorer de manière significative l’accès à la vaccination contre la rage dans les pays non-riches informations. une discussion animée sur les alternatives à la pratique actuelle de toutes les manières possibles est la première étape importante dans la quête d’une intensification critique de la lutte contre la rage dans le monde

Remarque

Conflits d’intérêts potentiels Tous les auteurs: Aucun conflit rapporté Tous les auteurs ont soumis le formulaire ICMJE pour la divulgation des conflits d’intérêts potentiels Conflits que les éditeurs considèrent pertinents pour le contenu du manuscrit ont été divulgués

Sylvie

Les commentaires sont fermés.